plume blanche

Tu adore écrire (poésie, livre, journal ) ici, tu pourra faire des exercices qui t'entraînerons à bien écrire, tu pourras aussi publier tes histoires
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'horloge.

Aller en bas 
AuteurMessage
°Lunelfique°
admin
avatar

Nombre de messages : 1550
Age : 27
Localisation : Rêvelyn
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: L'horloge.   Mar 2 Sep - 19:57

Cette nouvelle n'est pas uniquement de moi, je l'ai faite avec une amie, nous signons ensemble Catelyse à chaque fois. Bonne lecture !


L’horloge

Il est minuit trente-quatre et quarante-cinq secondes. Les minutes s’écoulent, lentement, inlassablement, et je n’arrive toujours pas à dormir.
Les secondes passent « tic…tic ». Contrairement à toutes les horloges, la mienne ne fait pas « tic-tac », elle fait « tic… tic ».
C’est ma grand-mère qui me l’a offerte, pour Noël d’ailleurs. Elle a la forme d’un chat. Mon frère, lui, dit que c’est en fait un nuage. J’en ai conclu que c’était un nuage en forme de chat.
Il est minuit trente-quatre et quarante-cinq secondes. C’est étrange, je ne me rappelle pas avoir déjà lu minuit trente quatre et quarante cinq secondes quelque part. Je me rappelle de quelques minuits vingt-cinq, de midis-vingt voire même de certains deux heures trente sept, mais jamais de minuits trente-quatre et quarante-cinq secondes.
Tic…tic.
Peut-être bien que ma grand-mère me l’a offerte ce Noël-là à minuit trente-quatre et quarante-cinq secondes mais je ne m’en rappelle pas…
Tic…tic.
Je regardai de nouveau mon horloge. Tout à coup, la grande aiguille vacilla et se déplaça d’un coup sec sur le 5 après 30.
Tic.
A ce moment-là , la lumière du néon de la rue ricocha sur l’aiguille qui forma une brèche de lumière sur le mur.
Je regardai la brèche, interdite. C’était étrange. Je regardai mon horloge, il était minuit trente-cinq et trois secondes. Mais non ! L’horloge affichait minuit trente-cinq pile. Normalement il aurait dû être minuit trente-cinq et au moins sept secondes.
Je me levai et me dirigeai vers le mur. Là où mes doigts auraient dû effleurer celui-ci, je touchai du vide.
C’était une sensation étrange : j’avais les doigts dans le vide et je ne sentais rien. Pas de picotements dans les doigts, rien. Je retirai ma main, j’avais encore des doigts pourtant. Je remis ma main dans la brèche et cette fois avançai jusqu’au coude. Je ressenti des picotements nouveaux et m’élançai dans le mur rapidement, je n’aimais pas l’idée de rester trop longtemps dans du vide.
Je débouchai sur une pièce qui ressemblait très fort à ma chambre, mais tout était comme flou, comme irréel, comme un miroir sale. Je regardai l’heure, comme par réflexe : il était minuit vingt-cinq. Comment était-ce possible, les aiguille n’avaient pu retourner en arrière ! Je me retournai subitement : la brèche avait disparu !
Je palpai le mur, effrayée, m’attendant à trouver soit du vide, soit de la tapisserie, mais c’était un mur on-ne-peut-plus-banal. La peinture avait été peinte en trompe l’œil pour imiter la tapisserie. Je m’en souvenais bien, je l’avait peint l’été passé avec mon parrain. Mais alors peut-être que la brèche était un miroir qui se fondait dans la peinture en trompe-l’œil. Mais ce n’était pas possible, s’il y avait eu un miroir sur mon mur, je l’aurais vu depuis belle-lurette.

Puis en tournant la tête je remarquai que mon lit qui aurait dû se trouver à ma droite était à gauche, que mon horloge qui elle aurait dû être à gauche était à droite et que la porte qui aurait dû être devant moi était derrière. Je reposai mon regard sur l’horloge et m’effrayai : ce n’était un nuage en forme de chat mais bien un chat en forme de nuage. La tête commençai à me tourner. Je ne me sentais pas bien. C’est là que j’entendis mon horloge : tac…tac.
Elle ne faisait plus « tic…tic » mais bien « tac….tac » !
Ce son m’emplissait d’horreur. Pourquoi ne faisait-elle plus « tic…tic » ou même « tic…tac » comme n’importe quelle horloge ?
Je sentis la nausée m’envahir et me dirigeai vers mon lit. Tout tournait, je m’étonnais même de ne pas marcher au plafond tant tout me semblait insolite.
La couverture était douce sous mes doigts. Elle était même plus douce, c’était déjà ça de gagné. Je m’étais presque attendue à ce qu’elle eût été rêche vu que tout était inversé.

Le lendemain matin, je me réveillai. La lumière m’éblouit, j’avais dû oublier de fermer les rideaux, tout simplement.
Machinalement je regardai l’heure. Il était minuit 35. Je me rendis soudainement compte de l’absence cruelle de son tic…tic sonore et immuable. Même un tac… tac m’aurait comblée.
Le pire, c’était que non-contente de s’être arrêtée elle avait en plus changé de forme. Ce n’était plus un nuage en forme de chat ni même un chat en forme de nuage, c’était une sorte de soleil, nuageux, peut-être même chateux… J’avais l’impression que ce soleil était un peu flou, peut-être y avait-il aussi de la brume ou de la neige. Ce pouvait très bien être un soleil nuageux, lunatique et neigeux pourquoi pas… Je ne me sentais pas bien. Je sentis bientôt la nécessité de m’asseoir. Ce que je fis.
Ma mère entra : « Et bien ? qu’est-ce que tu fais au milieu de ta chambre ? il est sept heures trente-cinq tu vas être en retard ! N’oublie pas que tu as cours à huit heures vingt. »
Comme je restai pétrifiée à fixer l’horloge, ma mère s’exclama : « Tiens, ton horloge est cassée ? »
Elle s’en empara d’un geste vif, sourde à mes silencieux hurlements de contestation. Et quitta la pièce sur un dernier « N’oublie pas ton repas de midi ».
Je restai là, incapable du moindre geste. Finalement je me levai à contre cœur.

La journée se passa lentement. Les profs qui d’habitude me regardaient avec sympathie me regardaient tantôt compatissants, tantôt incompréhensifs, comme si ils ne me reconnaissaient pas…
La première chose que je fis en rentrant fut de me précipiter dans ma chambre. L’horloge était à sa place, nuage en forme de chat, comme si rien ne s’était passé. Il était cinq heures et sept minutes. Je fus soulagée un moment, contemplative du remarquable rapport entre le « 7h35 » de ce matin et le « 5h07 » actuel… Mais où était le « 3 » ?!




« Je suis désolé madame mais votre fille est atteinte de troubles psychotiques obsessionnels à tendance paranoïaque. Nous allons encore devoir la garder un moment encore, mais ne vous inquiétez pas. »
« Mais… Mais quoi, il y a un traitement ou quoi ? »
« Oui bien-sûr, nous allons nous en occuper il existe plusieurs traitements médicamenteux complétés par un bon suivi psychiatrique. Nous avons l’habitude de ce genre de cas. »




Tic…Tac… Tic…Tac…
Le docteur a une montre. Est-ce qu’il s’en est rendu compte lui-même ? Il ne la regarde jamais.

Tic… . Tac… . . Tic… . . . . Tac… . . . . . . Tic… . . . . . . . . Tac… . . . . . . . . . . Tic…. . . . . . . . . . . . . .Tac… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tic…



Catelyse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman Sourire
Ecrivain débutant
avatar

Nombre de messages : 556
Age : 55
Localisation : Mons en Belgique
Date d'inscription : 14/02/2008

MessageSujet: Re: L'horloge.   Jeu 25 Sep - 23:08

Super... mais trop court à mon goût... j'aurais bien aimé que ça continue un peu plus ...

Bravo à vous deux...
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
°Lunelfique°
admin
avatar

Nombre de messages : 1550
Age : 27
Localisation : Rêvelyn
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: L'horloge.   Mar 30 Sep - 21:04

Pour la petite histoire, on a pondu ça un peu par hasard, on était fatiguées mais on arrivait pas à dormir, on a dit "On va se raconter une histoire, chacune une phrase." et ça a donné ça, on l'a retapé le lendemain. Donc c'est logique que ce soit court, on en refera sûrement d'autres plus tard, on essayera que ça soit plus long Wink

En tout cas merci beaucoup beaucoup Maman sourire ^____^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gt-books
s'installe doucement


Nombre de messages : 12
Age : 31
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: L'horloge.   Mar 30 Sep - 21:21

Jolie histoire ! J'aime beaucoup !

Vivement une un tit peu plus longue...

;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gt-books.ch
°Lunelfique°
admin
avatar

Nombre de messages : 1550
Age : 27
Localisation : Rêvelyn
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: L'horloge.   Mar 30 Sep - 21:34

xD
Merci beaucoup ^^

(quand je la relis je me dis qu'on a vraiment des esprits tordus xD)

Merci les gens ^___^

_________________

by Plume sombre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'horloge.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'horloge.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la plus vieille horloge de Paris
» [AIDE] Quetsions horloge nouveau TF3D (Manila v 2.0/2.1)
» [INFO] Comment enlever le rectangle gris derriere l'horloge ? page d'acceuil
» [REQUETE] Modifier l'horloge du TF3D
» Horloge d'halloween - DT Scrapbook ta vie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
plume blanche :: tIt'GraInE D'EcRiVaiNs :: Vos nouvelles-
Sauter vers: